La viabilité d’une opération de LBO repose sur des cash-flow disponibles réguliers.  Ces cash flows sont essentiels puisqu’ils vont permettre d’assurer le paiement du service de la dette future.
Les analyses financières préalables au LBO sont utiles pour permettre de valider la solidité du modèle économique de l’entreprise et évaluer le degré de prévisibilité des flux de trésorerie.
Comme je l’explique souvent aux « candidats aux LBO », la compréhension du passé permet d’élaborer un diagnostic pour le présent et de poser des hypothèses pour le futur. Mais elle ne suffit pas. Comme en mathématiques, le prolongement linéaire des courbes est souvent une source d’erreur majeure. La  vigilance et l’esprit critique sont donc bienvenus !

Plusieurs points doivent être étudiés pour évaluer la solidité des cash-flow futurs et notamment :
– la qualité et la solidité du compte « clients »
– les perspectives de croissance avérées de l’activité
– le niveau de marge constaté, en tenant compte de son évolution passée et de sa probabilité de progression éventuelle
– la capacité de résistance en cas de crise ou de conjoncture dégradée.

Dans le contexte actuel que nous traversons, mélange de crise et d’espérance d’embellie, le comportement des sociétés, mesuré à l’aune de leurs résultats financiers est éclairant sur ce dernier point. Les résistances à la crise sont contrastées. Comme nous l’avons constaté en 2009, les LBO menés dans des périodes d’euphorie et de croissance forte avec un niveau d’endettement élevés ne sont pas tous en mesure d’honorer leurs échéances.

Plus généralement, les prévisions financières doivent intégrer différents scenarii plus ou moins favorables, permettant d’évaluer les risques financiers de l’opération.

L’exercice d’élaboration du business plan est une traduction, sous forme de modèle financier,  d’une stratégie pertinente, dont découlent des hypothèses de développement cohérentes qui s’expriment par une démonstration chiffrée (sous forme de tableur).

Ce Business plan, passée au crible d’une analyse critique des dirigeants et de leurs conseils, sert d’outils de validation des prévisions et de suivi dans la durée. Il permet  de déterminer le niveau de dette viable pour l’entreprise étant donné le montant des cash flow prévus.
Si vous avez entamé cet exercice et que vous avez besoin d’un œil critique, contactez nous !