Quand nous avons pris connaissance des dispositions du projet de loi de finances pour 2013, nous avons décidé de prendre la plume car nous jugeons les mesures visant les entrepreneurs confiscatoires. Nous savons les risques qu’ils prennent au quotidien et la somme de miracles permanents qui font la vie des entrepreneurs.

Nous sommes ravis que le quotidien les Echos la publie, et espérons qu’elle pourra être relayée largement.

Bonne lecture!