illustration pour la page LBO MBO OBO avec l'ascension de la courbe graphique  par les sept galets de Sevenstones

Elles peuvent faire suite à la recomposition d’un actionnariat familial et le renforcement capitalistique d’une branche ou d’un héritier, nécessitant le soutien d’un partenaire financier extérieur à la famille, et l’endettement pour financer la reprise des parts des sortants.

Elle peut faire suite au détourage par un grand groupe d’une activité jugée non stratégique ou la reprise par un ou plusieurs salariés d’une société familiale (MBO). Des managers externes peuvent aussi être appelés à soutenir ou piloter ces opérations de reprise aux côtés de financiers ou family office (MBI).

Des entrepreneurs dirigeants peuvent aussi avoir recours à des partenaires financiers et des banques pour engager la transmission de leur entreprise à leurs enfants en désintéressant une ou plusieurs branches au profit d’une autre et percevoir une partie du fruit de leur travail (OBO).

Il est essentiel de bien choisir ses partenaires pour le succès de ces opérations.

En effet, toutes les contreparties ne se valent pas. Les fonds d’investissement ont souvent des spécificités, de même que les family offices qui se sont beaucoup développés depuis 10 ans. De même, les exigences financières (covenants bancaires) peuvent varier d’un établissement bancaire à l’autre. Bien connaître et apprécier les spécificités de chacune des contreparties fait partie intégrante de notre approche de conseil auprès de nos clients.